Retour vers le futur !

EXPO 58 STAMPLes années 50 se sont révélées, dans notre monde occidental, comme les plus créatives et les plus innovantes du 20ème siècle. Architecture, mobilier, automobile, mode, design, tout fut réinventé dans un style typé.

L’après-guerre a ouvert toute grande la porte à la consommation, à la nouveauté et à l’optimisme, toutes tendances qui nous sont arrivées de États-Unis.

Le public était prêt, qui aspirait à une vie nouvelle.

Les architectes belges ne sont pas passé à côté de cette tendance et ont redessiné nos villes.

VIADUC KOEKELBERGA Bruxelles, c’est l’organisation de l’Exposition universelle de 1958, la première à se tenir après la Seconde Guerre, qui a donné le coup d’envoi de la modernité. Bien sûr des erreurs ont été commises, dont la destruction de bâtiments emblématiques, ou la construction du long viaduc du Boulevard Léopold II, entre autres.

De nouveaux quartiers ont vu le jour, les grands immeubles modernes sortaient de terre un peu partout. C’était l’effervescence.

Pour accueillir les nombreux visiteurs attendus du monde entier pour l’Expo 58, Bruxelles devait se doter d’un aérogare dernier cri.

MAXIME BRUNFAUT
l’architecte Maxime Brunfaut présente le projet commun.

Après concertation, il fut fait appel à 3 architectes venant des 3 régions du pays. Maxime Brunfaut (chef de projet et déjà l’auteur du terminal Sabena au centre-ville), Géo Bontinck et Joseph Moutschen.

Ils conçurent le Skyhall, une structure autoportante, avec un magnifique plafond incurvé de 100 mètres de long sur 55 de large et 18 de haut, qui semble suspendu, une réelle prouesse technique !

SKYHALL E

La large baie vitrée courbée de 1800 m2, aussi une innovation, porte le regard vers les pistes et le ballet des avions. Le tout soutenu par des structures métalliques légères et presque invisibles. Une passerelle flottante supportée par des piliers rouges en V très «fifties», traverse le hall de part en part. A l’époque on pouvait, depuis celle-ci, saluer une dernière fois les voyageurs en partance, l’avion était un luxe que peu de gens pouvaient s’offrir, et qui faisait rêver.

SKYHALL GDans les premières années le Skyhall était décoré d’élégants mobiliers modernes, puis petit à petit, commerce oblige, les boutiques hors taxes l’ont quelque peu défiguré.

Ce hall mythique a perdu ses fonctions dès 1994 pour finalement être désaffecté en 2002 suite à la construction des nouveaux terminaux A et B.

Resté inoccupé pendant plusieurs années, il est maintenant restauré dans les règles de l’art et a retrouvé sa splendeur d’antan tout en gardant sa structure d’origine. On a même pu garder intact le sol en dalles inégales d’origine, tellement typiques.

Depuis début 2020, marquant un nouveau chapitre dans l’histoire de l’aéroport, ce majestueux Skyhall sert de lieu d’événements de prestige, et fait revivre ainsi le glamour qui l’entoura durant presque 40 ans.

SKYHALL FIntégrant une multitude de salles de conférence, le Skyhall est disponible pour accueillir des événements de toutes sortes. Des événements prestigieux dans une architecture témoin du passé, tournée vers l’avenir.

Téléchargez ici la brochure du Skyhall

Dans les moindres détails

Pour parfaire le Skyhall, la Sabena confie à Alfred Hendrickx l’agencement intérieur de cet espace destiné à accueillir les visiteurs venus du monde entier pour l’Expo 58.

S3 HENDRICKXAlfred Hendrickx, l’un des plus grands designers de l’après-guerre, dessine un très élégant fauteuil au design typique de cette époque, le S3, présenté pour la première fois dans le pavillon de la province d’Anvers, sa province, lui qui est né en 1931 à Malines.

Aujourd’hui, on pourrait croire ce fauteuil contemporain, tellement ses lignes sont pures et élégantes. Avec son design dynamique, tellement simple sur ses 3 pieds et l’inclinaison parfaite du dossier et du siège, le S3 est un appel à s’y installer confortablement.  

Dans le Skyhall, 150 fauteuils S3, recouverts de tweed, déclinés en 3 couleurs primaires (bleu, rouge, jaune moutarde) attendaient les voyageurs.

DESIGN MUSEUMDevenu rare – il n’en resterait qu’une cinquantaine – le S3 est recherché des collectionneurs. On peut en admirer un exemplaire au Design Museum Brussels, situé tout à côté de l’Atomium, emblème et vestige de l’Expo58. Un must.

A LIRE

EXPO 58 ARCHITECTURE MODERNE

L’architecture moderne à l’Expo 58

Par Rika Devos & Mil De Kooning

Editeur: Fond Mercator

ISBN 978-90-6153-642-0


BRUNFAUT S

Brunfaut’s – Progressive architecture

Sous la direction de
Thierry Belenger & Elisabeth Horth

FR/NL/EN

Chez Atomium éditions et CFC éditions

ISBN : 978-2-87572-002-3

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

Website Built with WordPress.com.

Up ↑

%d bloggers like this: